La Covid-19 ouvre la porte à une nouvelle conscience sur la Planète

Photo de Fernando Zhiminaicela sur Pixabay.    Le stress négatif causé par la Covid-19 a permis une réduction brutale de la pollution dans le monde, ce qui s’est traduit par un air plus pur, des eaux plus claires et même une faune que l’on n’a pas vue depuis longtemps.

Ici, dans l’Hémisphère Nord, où doucement glisse le vent et où les oiseaux chantent avec le début du Printemps, dans sa parfaite dualité avec l’Automne dans l’Hémisphère Sud, nous constatons que la planète Gaia, la Terre Mère, est en train de se renouveler. C’est un processus évolutif, similaire à ce qui se passe chez les Êtres Humains tous les sept ans.

Nous vivons un “Solve” qui est dans la phase Nigredo, comme le montre le Grand Oeuvre de la Psychostasie (pesée de l’âme) laissé sur papyrus par les hiérophantes de l’ancienne Égypte. Il s’agit d’un mouvement cellulaire réalisé en deux étapes, Solve et Coagula, et cette dernière étape intègre trois phases: Albedo, Citrinitas et Rubedo.

Les trois énergies de la vie sont maintenant dans un état neutre pour permettre à l’Être Humain, individuellement, de transformer le stress négatif dans lequel nous vivons, globalement, en stress positif.

La Covid-19 est-elle le visage visible de ce stress?

Oui. Le virus SRAS CoV-2, appelée Covid-19, n’appartient ni aux Lois de l’Univers ni aux Lois de la Nature, et sa propagation, intentionnelle ou pas, permet à la Planète d’exercer un renouvellement accéléré.

La panique lancée sur l’Être Humain, la restriction de liberté imposée dans la plupart des États du monde, le confinement des peuples, le port obligatoire du masque au quotidien et la peur, instillée dans l’inconscient, contrôle même le simple acte vital de respirer de l’oxygène.

Cette vague géante de stress négatif nous a déjà permis au cours des 12 derniers mois d’offrir une réduction brutale de la pollution dans le monde, qui se traduit par un air plus pur, des eaux plus claires et la faune a même émergé là où elle n’a pas été aperçu depuis longtemps. Il a été démontré que la moindre intervention de l’Être Humain sur la Planète a un impact extrêmement positif.

Seule une prise de conscience renouvelée de l’Être Humain conduira les sociétés, démocratiques ou pas, à ralentir le consumérisme effréné, le rythme vertigineux d’exploitation des ressources naturelles, souvent fait au prix de guerres (payées avec des milliers de victimes mortelles) et de cesser de produire des niveaux incessants de pollution. Dans la pratique, «l’État d’Urgence Climatique» dans lequel nous vivons peut prendre fin s’il y a un respect généralisé des écosystèmes naturels, composés par les règnes minéral, végétal, animal, des Êtres Humains et de la Planète GAIA, la Terre Mère.

Le changement de paradigme nécessaire est en phase avec le début de la Nouvelle Ère du Verseau, également connu sous le nom d’Ère Quantique d’Or, qui émet une fréquence élevée en quantas de photons de Lumière, d’Amour et d’Intelligence du Cœur. C’est la première Ère du nouveau cycle de précession de la Terre [comme nous le savons, le mouvement de précession dure 26 000 ans, ce qui divisé par 12 permet à chaque Ère d’avoir environ 2 160 ans], dans lequel nous sommes entrés au début de ce nouveau siècle. Ce sont les piliers disponibles pour aider à briser et à transformer le “statu quo” hérité de l’ancienne Ère Zodiacal des Poissons, dont les énergies opposées non complémentaires ont promu une société patriarcale qui s’est terminée dans un désordre total, atteignant, à la fin, un état total de putréfaction, à titre d’exemple, les innombrables maladies dégénératives qui se sont propagées dans la société.

Ainsi, la vague de stress de la Covid-19 provoque un besoin de changement dans l’Être Humain, dans les organisations, publiques et privées, dans la société en général. Voyez l’adhésion au télétravail dans le monde du travail, le pari sur l’enseignement avec une technologie innovante et à distance, ou encore les nouvelles stratégies de gestion, d’organisation et de planification qui commencent à émerger à échelle mondiale.

Dans ce contexte, bien qu’à un rythme encore timide, des engagements politiques commencent à s’accélérer vers une plus grande harmonie entre la société et la Planète. Par exemple, la Commission Européenne a déjà approuvé le Pacte Écologique à mettre en œuvre d’ici 2030, qui prévoit la conversion d’au moins 30% des terres et des mers d’Europe en zones protégées. Les objectifs de ce pacte sont également de réduire de moitié l’utilisation des pesticides, de maintenir au moins un quart des terres arables en production biologique, de planter trois milliards d’arbres et de renaturaliser 25 mille kilomètres de rivières. Cette politique s’inscrit dans la décision de l’Union Européenne d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

L’Être Humain s’éveille à une nouvelle prise de conscience de Soi, cherchant à maintenir sa santé à travers une alimentation de la Nouvelle Ère du Verseau, qui repose essentiellement sur des aliments crus, basés sur le règne végétal et biologique, c’est-à-dire sans produits chimiques ni pesticides. L’agriculture, l’industrie et l’environnement gagneront une dynamique de plus en plus verte. Cette nouvelle conscience vaincra la partie animale qui existe dans l’Être Humain, afin qu’il puisse assumer son rôle de médiateur entre le Ciel et la Terre.

C’est l’occasion de développer une nouvelle prise de conscience de l’harmonie entre les Êtres Humains et, surtout, de ceux-ci vis-à-vis de la Planète.

Si nous vivons un Solve, que vient-il ensuite?

Après un Solve, nous entrerons dans l’étape Coagula, en commençant par la première étape qui est Albedo (selon le travail alchimique de la psychostasie). Nous allons assister a une sélection naturelle des éléments qui composent la société actuelle. Seul ce qui a de la qualité à la lumière de la Nouvelle Ère du Verseau devrait rester actif. C’est le pesage. Il s’agit d’une étape fondamentale vers la progression vers la phase de Citrinitas, la deuxième étape de Coagula. C’est à ce stade qu’une nouvelle prise de conscience, résultant de la transformation du stress négatif en un stress positif, devrait commencer à s’ajouter à ce qui reste de la société d’aujourd’hui. A partir de cette union, déjà dans la phase de Rubedo (la troisième et dernière étape du stade Coagula), les énergies essentielles de la vie devraient déjà vibrer qualitativement au sein de la nouvelle conscience quantique. En d’autres termes, d’ici 2027, la Planète GAIA, la Terre Mère, devera avoir formé les fondements d’une société théocratique avec les principes quantiques et les fréquences de la Nouvelle Ère d’Or.

Cette évolution peut être comparée aux saisons, où Solve représente l’Automne. Ici, les arbres perdent leurs feuilles, mais ils ne sont pas morts, ils changent. L’Hiver est la première étape de l’étape Coagula, étape en Albedo, dans laquelle la pluie et le froid testent le support des arbres. Le Printemps est la deuxième phase de Coagula, phase en Citrinitas, dans laquelle les arbres créent une nouvelle dynamique en équilibre et dans laquelle les fleurs et les feuilles naissent avec une plus grande vitalité que les précédentes. En Été, troisième et dernière étape de l’étape Coagula, étape en Rubedo, les arbres, s’ils suivent leur cycle normal et parfait, portent leurs fruits. C’est la séquence naturelle de la vie que les Règnes Végétal, Animal et Humain doivent respecter et suivre.   

Photo de Fernando Zhiminaicela sur Pixabay.  La porte est ouverte pour le développement d’une nouvelle conscience de l’harmonie entre les Êtres Humains et, surtout, de ceux-ci avec la Planète.

Sachez-en plus sur la Psychostasie sur:

Cycles de renouvellements chez l’Être Humain à la lumière de l’Oeuvre Alchimique de la Psychostasie

 

Love
rfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-slide