10 sortes d’algues à avoir à table

En nous concentrant uniquement sur les algues marines, nous constatons que la législation européenne a restreint l’utilisation de macroalgues marines dans l’alimentation humaine et animale à 22 espèces, uniquement sur la base de données de consommation en Europe (voir le tableau ci-dessous de l’UE) et non par souci de sécurité alimentaire. Nous vous suggérons maintenant 10 types d’algues que vous pouvez facilement trouver dans un magasin spécialisé afin que vous puissiez en profiter chez vous à table.

Photo de Pixabay.       La nourriture emballée dans du Nori en fait des plats délicieux. Cette algue est également utilisée dans les sushis.

La Nori a offert sa popularité au sushi

La Nori est l’une des algues les plus populaires au monde pour faire partie du célèbre sushi. Il fait partie du groupe des algues rouges, mais sa préparation peut lui donner d’autres nuances: violet, noir ou vert. La mise en valeur pour sa consommation passe par sa forme homogène des feuilles minces et sèches qui doivent avoir une couleur vive au contact avec le soleil. Riche en iode, en calcium, en fer et entre autres minéraux. Un quart de son contenu est constitué de protéines. La Nori a beaucoup de vitamines, en particulier la A et B12. Elle est recommandée, par exemple, pour lutter contre l’ostéoporose ou d’améliorer la vision. Elle peut être ingérée directement, a un léger goût de poisson, ou après avoir brisé les feuilles, vous pouvez parsemer des plats à base de riz, de haricots, de potage, de salades, de légumes ou d’autres repas.

Photo de Francesco Angrisan sur Pixabay.   De la Nori hydratée, comme elle est vendue dans les magasins spécialisés.

Photo de Pixabay.   La Wakame est l’algue indiquée pour les débutants pour ce type de légumes.

La Wakame favorise la détoxification du corps

Elle provient du Pacifique, mais on en trouve également dans la péninsule ibérique et la côte française. Elle est classée parmi les algues brunes et est indiquée pour ceux qui veulent commencer à consommer ce type de végétaux, car au milieu de la coloration vert-brunâtre, elle a un goût assez fin et doux, et une texture plus tendre que ses congénères. Ses principales propriétés sont sa teneur élevée en calcium, 11 fois plus riches en calcium que le lait, en plus d’être riches en phosphore, en iode, en protéines et en vitamines A, B1 et B2…

Elle est utilisée pour améliorer le système circulatoire et respiratoire, tel que l’asthme et la bronchite. Cette algue aide également à éliminer les toxines nocives de notre corps et est donc souvent utilisée par ceux qui veulent perdre du poids et promouvoir une alimentation saine.

Pour la cuisson, les algues déshydratées doivent être trempées pendant 30 minutes et entre 15 à 20 minutes pour la cuisson. Elles peuvent être consommées dans les soupes, les salades, les pâtes, les pizzas, etc.

Photo de Pixabay.     Les algues Wakame sont 11 fois plus riches en calcium que le lait de vache.

La Kombu est mondialement connu pour son pouvoir iodé

C’est l’une des plus consommées au monde. Elle appartient à la famille des algues brunes, c’est une laminaire et ses fibres sont les plus dures parmi les algues. Elle a donc besoin de plus de temps de cuisson.

Les principaux producteurs sont japonais, mais il est également possible de la trouver sur les côtes de la péninsule ibérique. Riche en glucides, en protéines et en vitamines A, C, E et B, mais elle se distingue par sa forte teneur en iode (un élément naturel précieux pour le bon fonctionnement de la glande thyroïde), elle contient également du calcium, du phosphore et du sodium.

La consommation de kombu est recommandée pour renforcer l’intestin, très utilisée pour lutter contre la colite, stimuler le système lymphatique, réguler le cholestérol et la pression artérielle, et est également associée au traitement du stress lié à l’arthrite, au rhumatisme, à l’anémie et à l’hypothyroïdie.

Pour être cuits, elles doivent être trempées pendant au moins 30 à 45 minutes et le temps de cuisson doit être de 45 minutes. Elle est idéale pour ajouter avec des haricots, pour aromatiser des soupes – au Japon, elle est largement utilisée dans la soupe Dashi, l’une des plus connus au monde – ou pour accompagner d’autres légumes, céréales et légumineuses, ainsi que des pâtes, du riz ou du pain ou encore dans le thé.

Photo de Esfera Dourada.   Les Japonais utilisent beaucoup la kombu pour préparer la célèbre soupe Dashi.

L’Aramé est le spaghetti de mer

Elle se compose de fins filaments rappelant les spaghettis, de couleur brune et au goût doux et légèrement sucré, très similaires à ceux de l’algue hiziki. Elle pousse dans les eaux profondes de la côte japonaise et est riche en calcium, en phosphore et en iode, ainsi qu’en une valeur élevée en vitamines, en particulier A, B1 et B2. Elle est largement utilisée pour renforcer la circulation sanguine, arrêter l’hypertension et réguler les organes reproducteurs féminins et masculins.

Pour la consommer, faites-là trempés pendant 15 minutes et laissez cuire une demi-heure ou plus. Cela peut être un bon accompagnement pour d’autres légumes comme les carottes, l’oignon ou ajouté dans les salades ou les soupes.

Photo de Esfera Dourada.   L’algue Aramé est très utilisée pour accompagner les légumes dans les salades et les soupes.

L’Hiziki renforce les os et les dents

Sa texture est semblable à celle de l’algue Aramé, avec des filaments minces, mais plus épais et de couleur bleue, avec une saveur marine plus intense. Sur le plan nutritionnel, le principal son atout est le calcium, puisqu’elle est 14 fois plus élevée que le lait, en plus d’offrir des niveaux élevés de potassium, de sodium, de glucides et de protéines.

Sa consommation renforce les os, les dents, aide à lutter contre l’hypertension et les tensions gastriques, bien que les experts préviennent qu’elle est difficile à digérer. Elle est bénéfique également lors de la ménopause.

La façon de faire cuire l’hiziki est très semblable à l’aramé (15 minutes de trempage et plus de 30 minutes de cuisson). Elle est largement utilisée pour accompagner les céréales, les salades ou en complément d’un plat.

Photo de Esfera Dourada.    Les fins filaments de l’hiziki ont une couleur bleuâtre et une saveur marine plus intense.

L’Agar-Agar offre un faible niveau de calories

C’est une substance mucilagineuse qui est retirée des algues rouges, telles que la gracilaria, gelidium, gelidiela ou pterocladia, et qui est vendue à l’état déshydraté en granulés ou en poudre. En contact avec l’eau elle augmente en volume.

L’agar-agar est fantastique pour faire des gelées de légumes ou de fruits, des puddings, des mayonnaises, des sirops ou des sauces. Cette algue a également un faible niveau de calories et est riche en protéines, vitamines, fibres et minéraux. Elle est recommandée pour la perte de poids car elle procure une sensation de satiété, réduit la consommation de graisse et agit comme un détoxifiant. Elle régule également le fonctionnement de l’intestin, réduit le cholestérol et améliore l’élasticité de la peau, en luttant contre la flaccidité et la cellulite et en protégeant contre les rides et l’acné, entre autres avantages.

Son utilisation est simple: il suffit de dissoudre une petite quantité dans de l’eau chaude puis de laisser se solidifier jusqu’à la fabrication de la gélatine.

Photo de Esfera Dourada.   Quiconque n’a jamais mangé de gelées de fruits à base d’agar-agar, il est temps d’essayer.

La Dulse est un atout contre l’anémie

Elle fait partie du groupe des algues rouges, également connue sous le nom de “palmaria palmata”, que l’on trouve facilement dans l’Atlantique Nord et qui était déjà consommée avec une certaine régularité par les anciens Celtes et Vikings.

Elle contient de grandes quantités de minéraux comme le fer (elle est donc recommandée pour lutter contre l’anémie), le potassium, le magnésium, l’iode (aide à équilibrer la thyroïde), très peu de sodium et de vitamine C (c’était l’un des atouts contre le scorbut des marins).

Son goût et son arôme font que cette algue soit recommandée d’être mangée crue en salade, mais si elle est cuite, elle peut être accompagnée de légumes, de pâtes, de couscous, d’omelettes, de pizzas ou de quinoa, etc.

Coupez les algues, laissez-les tremper pendant environ deux minutes, puis consommez-les crues ou faites-les cuire pendant 10 à 20 minutes dans des ragoûts ou sautés.

Photo de Esfera Dourada.   Les Celtes et les Vikings, consommaient déjà régulièrement de l’algue dulse.

Photo de Vita-Marija sur Unsplash.     Les Africains et les Aztèques utilisent depuis longtemps la spiruline dans leurs repas.

La spiruline a une teneur élevée en protéines

Considérée comme une microalgue, mais en réalité, il s’agit d’une cyanobactérie, qui contient de la chlorophylle et utilise le soleil comme source d’énergie, comme les algues communes, qui se développent assez bien dans les lacs d’eau douce. Elle a une couleur bleu-vert, se développe en spirale et offre un goût très intense aux algues, ce qui la rend agréable ou détestable. Sa consommation a commencé depuis longtemps à être effectuée par les tribus africaines et par le peuple aztèque.

Son plus grand atout réside dans ses nutriments: 65% de protéines, riches en vitamines, minéraux, antioxydants et composés phytochimiques tels que les polysaccharides et la phycocyanine.

La spiruline combat les crises d’arthrite, de diabète, d’obésité (réduit l’appétit), augmente la flore intestinale, régule l’anémie, soulage les symptômes prémenstruels, prévient le rachitisme, la faiblesse générale et le risque de maladies dégénératives. Elle est également largement utilisée comme complément pour les athlètes.

Mais l’attention car elle n’est pas indiquée pour les personnes ayant des problèmes de système immunitaire car elle peut augmenter le stress dû à la sclérose en plaques, au lupus, à la polyarthrite rhumatoïde et n’est pas non plus recommandée aux personnes souffrant de phénylcétonurie.

En cuisine, elle est très utilisée pour finaliser des plats, comme par exemple pour saupoudrer sur du riz, des pâtes ou des soupes.

Photo de Vita-Marija sur Unsplash.     La spiruline est principalement consommée pour finaliser les plats.

La Mousse d’Irlande est une alliée contre la tuberculose

Également connu sous le nom de Carragheen (du nom de la région d’Irlande où elle est très abondante), elle intègre le groupe des algues rouges, de la famille des Rhodophyta, et a un goût très doux, presque neutre. Mais elle n’est pas seulement présente en Irlande, vous pouvez également l’obtenir dans des pays comme la Grèce, le Cap-Vert, le Japon ou l’Alaska. Sa composition se distingue par la richesse en potassium, en iode, en calcium et en fer, ainsi qu’en vitamine A, d’acides gras et insaturés et en protéines.

Cette algue est largement utilisée pour traiter la tuberculose, les ulcères, le mal de gorge, la bronchite, la cystite, la gastrite, les glandes enflées, l’indigestion, la diarrhée, la peau sèche et les problèmes de thyroïde tels que l’hypothyroïdie.

En cuisine, avant de la consommer, il est nécessaire de la faire tremper pendant 30 minutes. Elle peut être utilisée dans les salades, les purées, les soupes ou comme légume.

La mousse d’Irlande n’est pas indiquée aux personnes utilisant des médicaments anticoagulants.


L’Ulve ou laitue de mer, est également présente sur la côte portugaise

La laitue de mer appartient à la famille des ulvacées. Cette espèce d’algue pousse sur les rochers de faible profondeur et présente des feuilles ovales, circulaires, voire longues et étroites, à la texture fine et soyeuse. La couleur dominante est le vert vif. Il est possible de les trouver dans les zones côtières, un peu partout dans le monde, tels que le Portugal, la Scandinavie, la Grande-Bretagne, l’Irlande, la Chine et le Japon (où il est appelé aosa).

Extrêmement riche en protéines, vitamines, fibres, fer et sa consommation stimule la respiration cellulaire et la régénération des cellules, en plus d’avoir un effet antioxydant et un nettoyage des radicaux libres de l’organisme.

Pour la consommer, il suffit de la faire tremper dans l’eau avec un peu de sel pendant cinq minutes, pour l’hydrater. Puis laissez cuire pendant 30 minutes. Elle peut être utilisée crue, en salades, dans les œufs brouillés, mais peut également être cuisinée en soupes ou en compote.

Photo de Esfera Dourada.   Elle peut être consommée en salades, œufs brouillés et dans de nombreux autres plats.

Nom scientifique des algues 

Noms communs d’algues

ALGUES MARRONS
 
Ascophylum nodosum Rockweed, Egg wrack, Bladderwrack
Fucus spp Fucus vésiculeux, Varech vésiculeux, Spiral wrack
Himanthalia elongata Spaghetti De Mer, Sea spaghetti,
Undaria pinnatifida Wakame, kelp
Laminaria digitata Kombu, kelp
Laminaria japonica/ Saccharina japónica Sea tangle, Kombu, Japanese kelp
Saccharina latíssima Sugar kelp, Royal kombu
Alaria esculenta Wakame atlantique, Wing kelp, Dabberlocks
ALGUES ROUGE
Palmaria palmata Dulse, Dilisk
Porphyra spp (umbilicalis, tenera, yezoensis, dioica) Nori, Laver
Chondrus crispus Mousse d’Irlande, Lichen, Irish moss
Mastocarpus stellatus False Irish moss
Gracilaria verrucosa Ogonori, Wart weed
Lithothamnium calcareum Maerl
ALGUES VERTES
Ulva spp. Laitue de mer, Sea-lettuce
Enteromorpha (now Ulva) Gut laver, Aonori

Source: Seaweed Industry Association; Grille officielle de l’UE.

 

Ce texte est une prise de conscience. Selon la saison et le moment où vous vous trouvez, c’est à chacun de décider s’il doit consommer cette nourriture. La posologie et la fréquence dépendent de la nature et de la condition physique de chaque Être Humain.

 

Sachez-en plus sur les algues sur:

Les algues nourrissent, soignent et créent même le plastique du futur

 

Renforcez votre conscience sur:

https://www.celeiro.pt/conteudo/detalhe/algas

http://www.fao.org/3/a-i4899e.pdf

http://souvegetariano.com/colunas/algas-um-verdadeiro-mar-de-proteinas/

https://zap.aeiou.pt/estudante-alemao-cria-embalagem-biodegradavel-algas-marinhas-mortas-156004

https://biosom.com.br/blog/alimentacao/10-principais-tipos-de-algas-marinhas-comestiveis/

https://bibliotecadigital.ipb.pt/bitstream/10198/12592/1/Mara%20Sofia%20Rodrigues.pdf

Love
rfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-slide