La Suède est contre les vaccins obligatoires

Photo de Erich Westendarp sur Pixabay.      Le Parlement suédois a réitéré, en 2017, le “Non” aux vaccins obligatoires.

Il n’y a pas de vaccins obligatoires en Suède. La décision a été réitérée une nouvelle fois en mai 2017 par le Parlement suédois, qui n’a pas cédé aux pressions découlant du nombre élevé de cas de rougeole en Europe.

De plus, depuis 1972, les médecins sont tenus de déclarer tous les accidents liés au vaccin pour pouvoir enquêter sur les risques potentiels associés aux personnes qui décident de choisir la vaccination. La crainte que les vaccins ne soient pas sûrs est bien présente dans la société suédoise, et la preuve en est que depuis 1992 le Thimerosal a été éliminé des vaccins. Un exemple également suivi par le Danemark, parmi d’autres pays.

Le sentiment d’insécurité des vaccins a récemment été alimenté par le vaccin H1N1 (grippe A). Ce vaccin a même été interdit, comme ce fut le cas en Finlande. En cause, l’augmentation de la narcolepsie chez les enfants et les jeunes. Déjà en Pologne, le gouvernement n’a jamais acheté ce vaccin car il se méfiait toujours des conséquences.

Sachez-en plus sur la vaccination sur:

Existe-t-il des vaccins 100% sûrs?

France: le berceau des vaccins est l’endroit où la peur de l’insécurité est la plus vive.

Les États-Unis d’Amérique assument qu’aucun vaccin n’est totalement sûr.

Pourquoi donner l’immunité aux pharmaceutiques?

Puis-je refuser de vacciner mes enfants?

L’école peut-elle rejeter un élève qui n’a pas de vaccins?

Love
rfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-slide