La grippe? C’est juste une élimination.

Photo de Pepper Mint sur Pixabay.   La libération des feuilles en automne est le cycle naturel du climat sur la Planète et l’Être Humain doit avoir conscience et une fluidité pour savoir l’accompagner.

Des ajustements cellulaires tels que les grippes, les rhumes ou les allergies peuvent apparaître au début de chaque saison.

Pourquoi? 

C’est le cycle naturel du climat sur la Planète et l’Être Humain doit avoir conscience et une fluidité pour savoir l’accompagner.

Ce n’est pas par hasard si les arbres commencent à libérer leurs feuilles en AUTOMME, première saison, dans une préparation à la gestation développée en HIVER qui permettra la germination, au PRINTEMPS, et la récolte du fruit, souvent effectuée en ÉTÉ.

C’est cette interaction entre les quatre saisons de l’année et l’influence des cinq éléments de la nature (Éther, Air, Feu, Eau et Terre) qui fait que l’Être Humain ne parvient parfois pas à suivre ces transitions.

Il est essentiel de suivre ces transitions dans ces cycles tous les trois mois ou plus concrètement tous les 45 jours (voir le texte sur les saisons de l’année).

En AUTOMNE, sous l’influence de l’élément eau, se produit le cycle de libération des sentiments, des souvenirs, des émotions, des pensées, des actes et de certaines énergies qui peuvent se manifester par des altérations respiratoires nommées: rhumes, grippe, laryngite, bronchite, pneumonie ou des allergies, entre autres. À ce stade, nos organes les plus touchés sont les reins et la vessie, où des infections urinaires ou certaines manifestations rénales peuvent également se produire.

Des éliminations qui, si elles ne sont pas résolues, peuvent provoquer des blocages et se reproduire à nouveau au cours des autres saisons de l’année:

  • En HIVER, sous l’influence de l’élément Terre, il y a un repos et un recueillement plus grands pour recevoir et stimuler l’énergie de nouvelles graines et une nouvelle évolution. Il appartient à l’Être Humain, y compris dans ses souvenirs, d’aller à son essence pour créer en interne de nouveaux modèles, projets et nouvelles sensations. Tout ce nouveau mouvement nous parvient par le sang et nous devons savoir symboliquement digérer cette nouvelle information par l’estomac et la rate;
  • Au PRINTEMPS, l’élément air exerce une plus grande influence sur la responsabilité d’une nouvelle germination. À la suite de ce mouvement, l’Être Humain doit savoir respirer symboliquement l’énergie de l’air d’une nouvelle dynamique créée par lui-même en HIVER. Les poumons et les intestins qui distribuent cette énergie sont responsables de cette nouvelle germination;
  • En ÉTÉ, sous l’influence de l’élément feu, se produit l’action de récolter le fruit de tout le travail effectué au cours des saisons précédentes. Ainsi, l’Être Humain doit utiliser sa conscience pour ne récolter que ce qu’il a semé et doit interagir et savoir échanger avec les autres. C’est par le foie et la vésicule biliaire, porteuse d’un feu alchimique, qui est permis cette réception et cet échange.

L’Être Humain doit permettre à ce processus d’élimination de se dérouler naturellement, sinon il va s’accumuler, saison après saison, pénalisant le cycle des renouvellements tous les sept ans, où la conséquence peut permettre la création de stress négatifs, voire de déséquilibres maladies dégénératives.


Photo de Mojca JJ sur Pixabay.   Dès les premiers signes d’une grippe ou d’un rhume, freinez le déséquilibre, prenez une profonde respiration et préparez un bain chaud de sel de mer et de gingembre.

Que faire aux premiers signes de ce type d’élimination?

Chacune de ces éliminations donne des signes 48 heures avant par un éternuement, un froid interne, des maux de tête, de gorge et du corps en lui-même.

Ne paniquez pas.

La panique est un manque de contrôle dans notre dualité, entre notre énergie féminine et masculine et inversement, entre nos hémisphères gauche et droit, dans notre verticalité et notre support vibratoire.

Écoutez le cœur de votre Être Intérieur. Prenez une profonde respiration neuf fois, inspirant et expirant lentement, afin de concentrer l’énergie sur vous.


Photo de Esfera Dourada.     La propolis et l’echinacea peuvent aider à surmonter les éliminations appelées rhumes ou grippes.

Que prendre pour aider

  • Avec les premiers signes, nous devons prendre, par exemple, de la phytothérapie:

De la propolis (de préférence pure et faites attention, vérifiez si vous êtes allergique. Évitez de mettre de la propolis dans un verre avec de l’eau car toutes les propriétés vont s’accumuler dans le verre et non dans l’organisme), Echinacea, Thym et Eubiotique.

  • Essence florale ou élixirs floraux:

Rescue ou RQ7.

  • Buvez du thé au moins quatre fois par jour:

Thé au thym, pouliot, genévrier, cannelle, thé au clou de girofle ou au citron (on peut le boire avec du miel), tout en intercalant, buvez de l’eau, ce qui contribue à l’action d’élimination proposée par le corps.


 

 

Bain de sel et gingembre

Nous avons également l’aide du bain au sel et gingembre, de préférence avant le coucher. Une ou deux fois par jour, vous préparez un bain chaud où l’eau doit atteindre vos aisselles. Dans cette eau, placez deux mains pleines de sel de mer et deux cuillères à soupe de gingembre (si vous souffrez d’hypertension artérielle, réduisez la température de l’eau jusqu’à ce qu’elle soit tiède) et laissez-vous flotter pendant 20 minutes. Pendant ce temps, profitez-en pour fermer les yeux, détendez-vous le plus possible, respirez lentement et profondément, 18 fois, pour vous détendre complètement. Ensuite, sans enlever le sel et le gingembre du corps, essuyez-vous et buvez un autre thé ou de l’eau et laissez le sommeil vous aider à récupérer. Vous devez vous reposer pendant au moins une heure après le bain si celui-ci n’est pas pris la nuit (lisez-en davantage sur les bains au gingembre dans des textes et vidéos sur ce site).

Si vous n’avez pas de baignoire, vous pouvez utiliser une bacine d’eau chaude contenant du sel et du gingembre. Les pieds doivent être submergés jusqu’aux chevilles.


 

 

Serviettes au gingembre

Ustensiles nécessaires:

  • trois serviettes blanches pliées deux fois dans la longueur;
  • un plastique légèrement plus grand que la largeur et la longueur de votre dos;
  • une cuillère en bois;
  • sel de mer et gingembre en poudre;
  • deux litres d’eau;
  • une casserole.

Mettez une casserole sur le feu avec de l’eau chaude avec une cuillère à soupe de gingembre et deux cuillères à soupe de sel de mer. Lorsque ça bout, éteignez le feu et apportez la casserole jusqu’à l’évier. Ensuite, tenez la première des deux serviettes moyennes, pliez-la verticalement deux fois et joignez les deux extrémités dans votre main. Au milieu de la serviette, placez le manche de la cuillère en bois de manière à ce qu’elle puisse être immergée dans l’eau chaude sans vous brûler. Soulevez ensuite la serviette de la casserole et commencez à la tordre pour qu’elle soit bien chaude, mais seulement humidifiée. Après avoir tordu les trois serviettes, enveloppez-les dans du plastique et apportez le tout dans la chambre.

Ensuite, placez soigneusement les deux serviettes sur le dos de la personne couchée sur le ventre. La troisième serviette est croisée d’une épaule à l’autre. Veuillez faire attention à ce que les pointes froides n’entrent pas en contact avec le corps de la personne, en les tournant vers le haut. Ensuite, couvrez les serviettes avec un grand plastique pour faire un effet de serre et couvrez immédiatement la personne avec des couvertures. Les serviettes doivent être retirées 30 minutes plus tard, mais si la personne s’endort, ce n’est pas grave. Le repos et le sommeil contribuent à une récupération de 50% à 70%, car les corps subtils et les vortex vibratoires fonctionnent à d’autres niveaux de réalité (sachez-en plus dans des textes et vidéos sur les serviettes au gingembre sur ce site).


Photo de congerdesign sur Pixabay.   La fièvre signifie que le système immunitaire agit contre le stress qui affecte le corps.

Que faire avec la fièvre

La fièvre doit être ressentie avec conscience, car c’est un signe que le système de défense de notre organisme est entré en action en faveur d’un rééquilibrage rapide. La fièvre est contrôlée par notre système immunitaire, à travers notre dualité exprimée par les trois premières couches de la peau (ectoderme, mésoderme et endoderme), correspondant aux trois principes philosophiques de la vie (Tao, Ying et Yang), aux trois premières couches de l’âme, à l’élément Aether et au méridien triple réchauffeur. La température du corps varie avec chaque être humain, il est donc nécessaire de caractériser le type de fièvre. Il y a des fièvres continues et persistantes (elles persistent toute la journée), intermittentes (varient au cours de la journée) et sporadiques.

 

La température du corps (fièvre) est alignée avec l’influence des marées. À marée haute, il est naturel que la fièvre monte et à marée basse, elle baisse. Mais si, à marée basse, la fièvre reste élevée, cela signifie que l’organisme présente le début d’une infection. Ne pas vouloir avoir de fièvre, c’est ne pas vouloir résoudre une dynamique interne entre l’élimination ou la restructuration et un nouvel ordre. Cela revient, par exemple, à appeler la police ou les pompiers, mais à les empêcher ensuite de s’acquitter de leurs tâches. Il faut avoir conscience que faire ou prendre quelque chose pour freiner la fièvre revient à demander au système de défense de cesser d’agir en faveur d’un rééquilibrage (lisez-en plus dans des textes sur la psychostasie).

Comment agir?

Pendant des fièvres considérées comme basses, la meilleure solution est de ne rien prendre et de contrôler, par exemple, avec des lingettes d’eau froide sur le front. Vous pouvez également utiliser des tranches de pomme de terre ou de pomme, aussi bien avec la peau, que du thé aux pommes avec la peau, et prendre de l’echinacea, du thym et du rescue ou RQ7.

À des températures plus élevées, 38º ou 39º, selon les personnes, vous pouvez utiliser la Fleur de Bach Rescue ou le RQ7 sur le front, les tempes, la nuque, derrière les oreilles, les genoux et la partie interne des poignets. Vous pouvez également prendre cet élixir floral, selon votre nature, car elle a une fonction auto-régénérante. En cas de forte fièvre, prenez de la phytothérapie ou un bain de sel et de gingembre et, en cas d’infection, vous pouvez recourir à l’homéopathie.


Photo de Gerd Altmann sur Pixabay.        Quelques gouttes de Thuya aident à combattre la toux.

Comment traiter la toux

La toux est généralement une conséquence d’une élimination, renouvelant par les voies respiratoires et peut être soulagée avec l’aide de:

Phytothérapie – Thuya, Echinacea,

Élixirs floraux – Fleur de Rescue ou RQ7

Homéopathie – Thuya

Vous pouvez toujours utiliser des pommades de thuya, de propolis ou de pousses de chêne avant de vous coucher. La pommade choisie doit être appliquée sur la poitrine, le dos et la plante des pieds.


Solution à travers le langage vibratoire

Pour ceux qui ont déjà des notions sur le langage vibratoire à la base moléculaire et savent l’utiliser à travers la radiesthésie, à l’aide d’un pendule et de sa micro-organisation entre métaux alchimiques, planètes et constellations, vous n’aurez même pas besoin de prendre tout cela (lisez-en plus dans des textes sur le langage vibratoire de la vie).


Photo de kamila211 sur Pixabay.   Une alimentation à base de produits biologiques aide à équilibrer l’organisme.

Alimentation

En cas d’élimination, la nourriture nécessite une attention particulière, qui varie d’une personne à l’autre, en fonction de sa nature et de sa fonction. Lorsque l’organisme est en train d’éliminer ou de se restructurer, il n’a pas besoin de beaucoup de nourriture car 75% de l’énergie nécessaire à la digestion peut être centralisée pour aider les systèmes impliqués dans le rééquilibrage de l’organisme. Il est préférable de boire de l’eau, des tisanes naturelles et fraîches ou des jus naturels (carotte, pomme…).

Même après l’élimination, vous devez éviter, pendant au moins 14 jours, de consommer de la viande rouge, des produits laitiers et leurs dérivés et des boissons gazeuses. Il est important de choisir des légumes, des fruits, de préférence 100% biologiques et de ne pas oublier les super-aliments tels que l’ail, le gingembre, l’oignon, le citron, le miel, le curcuma et les herbes aromatiques.


Que devrais-je avoir à la maison?

Pour éviter les surprises de dernière minute en cas de stress lié à l’élimination, il faut avoir chez soi des produits naturels tels que:

Phytothérapie: Echinacea, Propolis, Thymus, Eubiótico, Fleur d’oranger.

Élixirs floraux: Rescue

Autres ingrédients: Gingembre frais (racine) ou poudre et fleur de sel marin.

 

Ce texte est une prise de conscience. En fonction de la saison et du moment où vous vous trouvez, c’est à chacun de décider s’il doit utiliser cette option. La fréquence dépend de la nature et de la condition physique de chaque Être Humain.

 

Sachez-en plus sur la Grippe sur:

Bains de Sel et Gingembre pour régénérer les énergies

https://esferadourada.com/?p=9057&preview=true

Love
rfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-slide