La France interdit le Wi-Fi dans les crèches et le restreint dans les écoles primaires

Photo de Grey_beard sur Pixabay.       L’Italie, la Suisse, l’Angleterre, Israël et le Canada ont également fixé des limites à l’utilisation du Wi-Fi dans les écoles.

L’État français a décrété, à compter de février 2015, la suppression des réseaux Wi-Fi dans les crèches/garderies et a également restreint leur utilisation dans les écoles primaires uniquement pendant la période d’enseignement numérique. Ceci est le résultat d’un mouvement sans précédent qui a sensibilisé le public à la protection des enfants contre les dommages potentiels dus aux radiations, en dépit de la controverse scientifique existante.

L’Italie, la Suisse et Israël ont également fixé des limites d’exposition réduites dans les écoles, de même que certaines écoles au Canada et en Angleterre. Le fait est que de nombreuses études considèrent que, pendant la grossesse ou chez les enfants de moins de sept ans, les effets nocifs des rayonnements sur le cerveau et la moelle osseuse sont davantage exposés, car les tissus qui entourent ces organes (peau et os) sont plus perméables.

Pour les différentes associations de lutte contre les radiations, ce type de législation n’est qu’un premier pas vers la reconnaissance juridique de la nécessité de réglementer le développement des communications mobiles et de toutes les technologies sans fil.

Le Portugal étudie toujours le dossier

Les autorités portugaises, Anacom, le Ministère de la Santé et le Gouvernement se limitent à mener des études sur le sujet et se conforment uniquement aux normes internationales. Dans l’Union européenne, les limites adoptées pour le rayonnement électromagnétique des réseaux de télécommunications (RERT) sont recommandées par la Commission internationale pour la protection des rayonnements non ionisants (ICNIRP), organisme indépendant reconnu par l’OMS, fondé sur l’effet thermique des rayonnements. Selon de nombreux experts portugais, ces limites ont une marge de sécurité 50 fois inférieure à la limite à partir de laquelle les effets sur la santé peuvent être détectés.

Luís Correia, professeur en Ingénierie électrotechnique il y a plus de 3 déccenies à l’Instituto Superior Técnico et chercheur à l’Institut de l’Ingénierie des systèmes et informatique, étudie les questions liées aux télécommunications depuis plus de 16 ans, dévalue la controverse. Pour l’ingénieur, dans des déclarations à l’Expresso (édition du 10/10/2015), “l’enjeu n’est pas la quantité de sources que nous avons autour de nous, mais l’intensité du rayonnement. Cette intensité est régie par une recommandation de l’ICNIRP, un organisme de l’Organisation mondiale de la santé, qui a fixé une valeur maximale de 28 volts/mètre comme limite à laquelle les personnes peuvent être exposées sans risque de manière continue”. Luís Correia affirme qu’il n’y a pas de problème d’émissions électromagnétiques, tant que les limites minimales autorisées par la loi sont respectées. Selon lui, “l’interdiction approuvée en France ne bénéficie d’aucun support technico-scientifique, en sachant que le Wi-Fi émet à de très basses puissances (0,1 watts)”.
Luís Correia dirige également une équipe qui a développé le programme FAQtos, financé par des entreprises de télécommunications, qui vise à fournir des informations pertinentes sur le rayonnement électromagnétique dans les communications mobiles (voir ici).

Le pédiatre Mário Cordeiro, cité par le magazine Visão (05/05/2016), est plus prudent: “Les enfants ont une paroi osseuse plus fine [dans la tête] qu’un adulte et le soi-disant effet de résonance permettent aux micro-ondes de pénétrer plus profondément, le niveau de rayonnement atteignant le cerveau étant plus élevé. “En tant que tel, le médecin recommande une prudence, même en l’absence de preuves” et conseille aux parents de ne pas laisser les enfants de moins de 12 ans parler plus de “deux ou trois minutes à la fois au téléphone”.

Cet avertissement rejoint de nombreuses autres voix, y compris celles des scientifiques qui demandent que les limites légales actuelles soient révisées à la baisse, car ils pensent que nous jouons avec le feu.

L’Europe mise sur un accès à Internet gratuit

Photo de Natureaddict sur Pixabay.      L’Union européenne investira 120 millions d’euros dans des équipements d’installation Wi-Fi gratuite dans huit mille municipalités des pays des États membres.

D’ici 2020, les principaux espaces publics des villes européennes disposeront désormais d’un accès Internet sans fil gratuit. Le projet WiFi4EU sera financé par l’Union européenne après que la Commission, le Conseil et le Parlement européen soient parvenus à un accord politique au début du mois de juin 2017. D’ici 2020, 120 millions d’euros seront investis pour acheter le matériel nécessaire à l’installation du Wi-Fi gratuit dans six à huit mille municipalités des États membres.

Cependant, il reste nécessaire de créer le système à partir duquel les municipalités pourront s’inscrire pour ce projet. La Commission européenne a promis qu’il s’agirait “d’un processus simple, non bureaucratique” et prévoit une portée totale de 40 à 50 millions de connexions par jour.
L’objectif sera de “répondre aux besoins croissants en connectivité des citoyens européens et d’accroître la compétitivité de l’Europe”.
Le vice-président responsable du marché unique numérique a déclaré vouloir “construire une Europe à part entière où tous les citoyens ont accès à des réseaux numériques de haute qualité”. Andrus Ansip a déclaré qu’il restait encore des défis à relever, notamment en vue “d’améliorer la coordination du spectre au niveau européen et de stimuler les investissements dans les réseaux à haute capacité dont l’Europe a besoin”.

Cependant, les consommateurs commencent déjà à demander des espaces blancs sans communication, c’est-à-dire sans ondes électromagnétiques.

Conseils pour vous protéger des radiations

  • Désactivez le réseau Wi-Fi lorsque vous dormez et tous les périphériques utilisant cette technologie.
  • Gardez les appareils électriques qui émettent des ondes électromagnétiques à l’écart de votre corps pour éviter autant que possible de vous exposer.
  • Si vous utilisez un téléphone portable, utilisez le système de haut-parleur ou le casque.
  • Lorsque vous travaillez avec une tablette ou un ordinateur portable, notez qu’il ne faut pas le soutenir sur le corps, car les micro-ondes peuvent affecter, par exemple, les organes reproducteurs.
  • Empêcher les enfants de parler au téléphone.
  • Les femmes enceintes devraient éviter toute exposition importante aux ondes électromagnétiques, car cela affecterait leur corps et celui du bébé.
  • Une attention particulière doit être accordée aux zones latérales et arrière des téléviseurs et des ordinateurs, car c’est là que les ondes électromagnétiques atteignent des niveaux plus élevés.
  • Il existe des rideaux de tissu spéciaux avec des fils de cuivre et d’argent bloquant le rayonnement.
  • Les murs peuvent être peints avec des encres spéciales à base de carbone, qui coupent plus de 99% des radiations provenant de l’extérieur.
  • Il y a des filtres spéciaux à mettre dans les prises, qui nettoient et bloquent l’électricité sale.
  • Dans la cuisine, éliminez le micro-ondes et optez pour le gaz.
Photo de Gerd Altmann sur Pixabay.        Protégez-vous des ondes électromagnétiques afin de ne pas risquer votre santé et celle de votre famille, en particulier celles des enfants et des femmes enceintes.

 

Sachez-en plus sur le Wi-Fi sur:

Le Wi-Fi est-il une menace invisible pour la santé?

 

Renforcez votre conscience sur:

http://monit.it.pt/downloads/file113_pt.pdf

http://monit.it.pt/downloads/file102_pt.pdf

http://faqtos.pt/downloads/file224_pt.pdf

http://visao.sapo.pt/actualidade/sociedade/2016-05-05-Zona-Wi-Fi-Perigo-para-a-saude-

http://visao.sapo.pt/actualidade/sociedade/2016-05-05-Fui-obrigada-a-abandonar-tudo

https://pt.linkedin.com/pulse/como-os-campos-eletromagnéticos-e-electrónicos-nos-influenciam-noem

http://www.bbc.com/portuguese/curiosidades-37981911

http://www.icnirp.org/cms/upload/publications/ICNIRPemfgdl.pdf

http://www.icnirp.org/cms/upload/publications/ICNIRPStatementEMF.pdf

http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol80/

http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol10

http://www.who.int/ceh/capacity/radiation.pdf?ua=1

https://camposeletromagneticos.wordpress.com/2016/10/20/wi-fi-em-escolas-perigo-iminente/

https://camposeletromagneticos.wordpress.com/2017/01/23/energias-alternativas-um-perigo-para-a-saude/

http://monit.it.pt/downloads/file127_pt.pdf

http://www.faqtos.pt/index.php?id=15

 

 

Love
rfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-slide